Monte-escalier électrique : comment le choisir ?

Acheter un monte-escalier peut s’avérer une tâche fastidieuse, lorsque vous ne savez pas comment vous y prendre. Et cela s’accentue avec les nombreuses offres et modèles disponibles sur le marché. Et parlant de modèle, celui électrique est l’un des monte-escaliers un peu compliqués à choisir. Mais ne vous inquiétez pas, dans cet article vous verrez des points importants pour opérer un bon choix.

La configuration des escaliers

Les monte-escaliers, électriques ou non, ne sont pas tous compatibles à tous types d’escaliers. Vous devez opérer votre choix en tenant compte de l’aspect de vos escaliers. Cela vous facilitera la tâche à vous et au technicien qui procédera à l’installation. Cela vous permet dans le même temps d’éviter ou d’anticiper les problèmes de mobilité.

A voir aussi : Salon de jardin rond : notre guide d’achat

La sécurité de l’appareil

Pour tout ce qui est appareil, il faut toujours vérifier la sécurité. Parlant de sécurité, il s’agit notamment de la conception de l’appareil dans le respect des normes de sécurité pour éviter au maximum la survenue des accidents. Aussi, le monte-escalier doit obligatoirement être muni d’un détecteur d’obstacle. Ainsi, l’appareil s’arrêtera automatiquement si des objets se retrouvent sur son trajet. 

Il doit disposer d’une ceinture de sécurité, pour le maintien de son utilisateur. Vu que c’est une chaise mobile, la ceinture a un rôle à jouer un peu comme avec une voiture.Toujours dans la sécurité, l’appareil à acheter doit être doté d’un système de verrouillage. Ce système permettra d’éviter les mises en marche inopportunes du dispositif surtout en cas de dysfonctionnement. Également, veuillez vous assurer qu’il est équipé d’une alarme ou d’une affiche digitale pour pouvoir identifier aisément les dysfonctionnements.

A découvrir également : Quelle est la différence entre un radiateur radiant et rayonnant ?

Pour encore plus de sécurité, préférez un modèle électrique doté d’une batterie. Étant un appareil électrique, une coupure d’électricité le rendra inopérant. Et si vous étiez au bon milieu des escaliers, vous vous retrouverez bloqué. Avec la batterie comme secours, vous aurez un fonctionnement continu de votre appareil. À ces éléments vous pouvez ajouter deux autres, que sont un régulateur de vitesse et un système de freinage automatique et manuel. Le premier pour manipuler la vitesse à sa guise et éviter de dépasser la vitesse maximale autorisée. Et la seconde pour éviter des descentes rapides en cas de dysfonctionnement.

Le confort du dispositif

Le monte-escalier ne doit pas être inconfortable pour l’utilisateur. Son utilisation ne doit pas être contraignante pour ce dernier. Il s’en suit donc qu’il doit procurer un certain confort à celui qui va l’utiliser. Et parlant de confort, le siège doit être spacieux pour mettre à l’aise l’utilisateur. Il doit aussi être muni d’un repose-pied, pour lui permettre d’adopter une position assise plus confortable.

La garantie d’utilisation

En effet, le monte-escalier doit disposer d’une garantie, car elle représente un aspect crucial pour une acquisition d’appareil. En ce qui concerne le monte-escalier électrique, il est conseillé de vous pencher sur un, avec une garantie de 10 ans au moins. Ce qui inclut l’entretien et la maintenance de ce dernier. Et tâcher de faire son entretien au moins une fois par an pour éviter d’éventuelles mauvaises surprises.

 

ARTICLES LIÉS