Quand négocier fortement et quand acheter sans négociation ?

Vous êtes à la recherche d’un bien immobilier et vous avez enfin trouvé la perle rare ! Malheureusement le prix est au-dessus de votre budget… L’étape de la négociation est venue mais comment faut-il s’y prendre ? En effet, bien négocier ne s’improvise pas, il s’agit de trouver le juste équilibre dans les offres proposées, c’est tout un art ! Certaines personnes ne tentent pas de négocier alors que d’autres négocient en faisant des offres peu appropriées. Dans les deux situations le risque de voir s’échapper la maison ou l’appartement convoité est important. N’importe quel professionnel de l’immobilier vous le confirmera, négocier demande une certaine préparation et un peu de stratégie en matière de communication.

La négociation d’un bien immobilier avant l’offre d’achat

Vous avez remarqué un bien immobilier qui vous intéresse dont vous aimeriez négocier le prix. Pour cela, il ne faut pas hésiter et devancer l’offre d’achat proposée par l’agence ou le propriétaire. Il est conseillé en effet de vous faire connaître avant d’avoir effectué une première visite en contactant l’intéressé afin de poser toutes les questions nécessaires. C’est dès cette étape que la négociation débute ! Ce premier contact est également un moyen de jauger un peu la situation dans laquelle se trouve le bien. Le niveau de concurrence, les raisons de sa mise en vente sont des éléments à connaître pour les faire peser dans la négociation.

Lire également : Pourquoi défiscaliser avec l'immobilier ?

Prenons le cas d’un couple vendant son bien pour la simple raison que les deux personnes se séparent. Les propriétaires auront sans doute hâte de vendre le bien au plus vite et seront par conséquent plus réactifs aux premières propositions intéressantes. A l’inverse, un bien toujours en vente au bout de 3 mois à Paris est assez suspect. Il se peut que le prix soit trop onéreux ou que le bien a quelques problèmes contraignants.

La négociation d’un bien immobilier à l’offre d’achat

On sait le marché immobilier particulièrement tendu et les acheteurs de biens se trouvent dans une position favorable pour négocier un prix. On constate effectivement un nombre élevé de biens immobiliers à vendre et un nombre plus bas d’acheteurs potentiels, ce qui permet à ces derniers de profiter d’une marge de négociation plus importante.

A découvrir également : Quel taux immobilier en 2021 ?

Un acheteur peut par exemples négocier plus facilement sur le prix du la vente, sur les frais d’agence, de notaire ou encore sur le taux d’intérêt du prêt. Cependant il faut garder à l’esprit que c’est avant tout le prix de l’achat qu’il convient de diminuer.

Sachez que la plupart des ventes aboutissent sur une négociation, des baisses de prix sont effectuées entre 1% et 5% du montant de base. Il arrive toutefois que la baisse atteigne les 25% ou plus.

Le temps pour réussir sa négociation de bien immobilier

L’acheteur est en position de force car il n’a pas d’obligation d’achat tandis que le vendeur souhaite vendre son bien le plus vite possible (que la cause soit un divorce, une succession ou une mutation). L’acheteur peut donc utiliser le temps à son profit, d’autant plus dans une ville ou une zone où le marché de l’immobilier faiblit.

Acheter un bien immobilier représente un investissement important qui est souvent suivi d’un crédit à rembourser sur de nombreuses années. Il convient donc de réfléchir suffisamment afin de faire le meilleur achat possible.

Des méthodes de stratégies pour négocier son bien immobilier

En plus des éléments matériels concernant le logement et la situation du marché, il est conseillé d’apporter une attention particulière à la psychologie du vendeur. Il s’agit entres autres de savoir s’il a calculé une marge de négociation que vous pourrez découvrir rapidement.

Pour répondre à sa stratégie, vous pouvez proposer un prix assez bas que vous pourrez augmenter par la suite pour feindre un compromis. Vous pouvez également annoncer un prix qui sera votre minimum et déclarer au vendeur que le prix n’est pas négociable. Dans le cas où cette stratégie échoue, faites jouer le temps qui pourra vous donner gain de cause.

Il est possible en plus de proposer des prix très bas sur plusieurs biens immobiliers que vous souhaiteriez acheter. Une offre est acceptée et vous obtenez satisfaction. Pour finir, certains osent envoyer des personnes de leur entourage afin qu’elles proposent des prix très bas. Votre rôle consiste ensuite à faire une offre plus intéressante pour le vendeur qui sera content de gagner, en apparence, sa négociation.

La décision d’acheter sans négociation : quand est-ce une bonne idée ?

La décision d’acheter un bien immobilier sans négociation peut sembler contre-intuitive. Toutefois, il y a des situations où cette option est la meilleure pour l’acheteur.

Lorsque le marché immobilier est très animé et que les biens disponibles sont rares, acheter sans négociation peut être une bonne idée. Dans ces conditions, il y aura probablement de nombreux acheteurs intéressés par le même bien. Si vous êtes convaincu que ce logement correspond exactement à vos besoins et qu’il remplit tous les critères que vous avez fixés lors de votre recherche, alors ne perdez pas votre temps à essayer de négocier le prix.

Si vous êtes un investisseur qui cherche à réaliser une plus-value avec sa propriété immobilière dans un court laps de temps ou simplement si vous voulez acheter rapidement pour éviter toute concurrence éventuelle sur le marché localisé visé où la demande dépasse largement l’offre, alors acheter sans négociation pourrait s’avérer judicieux. Effectivement, si le marché connaît une croissance rapide et continue au fil du temps (on parle souvent ici d’une période supérieure ou égale à 5 ans), il se peut que les prix augmentent significativement et vite aussi ; ainsi, si on prend trop longtemps pour réfléchir ou tenter de marchander, cela pourrait avoir comme conséquence finale de perdre son investissement voire même ruiner ses chances futures.

Il y a aussi certains vendeurs qui refusent catégoriquement toute forme de discussion concernant leurs prix affichés, car ils ont déjà pris en compte toutes les variables du marché dans leur estimation financière initiale ; donc si vous êtes dans ce cas-là, acheter sans négociation serait la meilleure option. Ils ont peut-être fait des recherches approfondies et pris en compte tous les facteurs pour déterminer un prix équitable et désirent simplement obtenir ce montant.

Si le temps vous manque ou que l’objet convoité est un coup de cœur qui ne doit pas échapper à votre saisie, alors il peut être judicieux d’acheter sans négocier. Parfois, il suffit simplement de suivre son instinct plutôt que de perdre du temps à essayer d’obtenir une réduction illusoire. Si toutefois vous regrettez votre achat plus tard, sachez qu’il existe toujours des options telles que la revente ou la location pour récupérer votre investissement initial.

Vous devez garder à l’esprit qu’il y a toujours différents facteurs en jeu lorsqu’on décide d’acheter ou non sans négociation. Tout dépendra de chaque situation individuelle, mais chaque acheteur doit prendre le temps nécessaire pour peser les avantages et les inconvénients avant de prendre une telle décision importante qui engagera souvent plusieurs années (voire dizaines) de remboursements financiers importants…

Les pièges à éviter lors de la négociation d’un bien immobilier

Négocier le prix d’un bien immobilier peut sembler une tâche difficile, et cela peut être vrai si on n’est pas suffisamment préparé. Voici quelques pièges à éviter lors de la négociation du prix d’un bien immobilier.

Le premier piège est de se concentrer uniquement sur le prix et de ne pas tenir compte des autres coûts associés à l’achat. Les frais annexes peuvent varier grandement en fonction des acheteurs et des vendeurs, il faut donc les inclure dans vos calculs pour avoir une estimation précise du coût total de l’achat. Pensez à bien négocier, car vos marges de négociation pourraient être limitées. De même, si le marché traverse une période creuse, alors vous aurez davantage l’opportunité de proposer un prix en dessous des attentes initiales.

Pour finir, ne laissez pas vos sentiments prendre le dessus sur la raison lorsqu’il s’agit de négocier avec un vendeur. Suivez toujours votre budget prévu à cet effet plutôt que vos impulsions ; il serait dommageable dans certains cas d’être obligé par la suite d’effectuer des sacrifices financiers majeurs simplement pour posséder ce logement tant convoité !

ARTICLES LIÉS