Comment calculer le rendement de purification ?

le rendement de purification

À l’état naturel ou brut, la quantité de protéine contenue dans un échantillon est d’autant moins que la quantité de l’échantillon de la matière. Il se pose alors le problème de séparer les déchets cellulaires de la protéine pure.

Toutefois, la quantité de protéine est toujours plus importante après une purification qu’avant. Cela montre alors qu’il existe un rapport non nul de purification qui peut être calculé. Découvrez ici plus d’informations.

A lire également : Assurance vie et succession : bénéficiaires, fiscalité, frais

Différentes méthodes de calcul du rendement de purification

La finalité de la purification est d’obtenir à partir d’un échantillon A de protéine un extrait B avec un meilleur apport de rendement. Différentes méthodes existent pour calculer le rapport de purification en fonction des données que vous avez.

La formule générale pour calculer le rendement de purification est la suivante : Rendement = (quantité finale/quantité initiale) *100.

A lire aussi : Augmentation des biens à vendre - et si vous investissiez dans le canton de Fribourg ?

Toutefois, en fonction des données ou informations disponibles, il peut être calculé différemment, mais le résultat sera toujours le même.

Lorsque le nombre de moles nA (quantité de matières) de l’échantillon initial et le nombre de moles nB de l’échantillon obtenu après purification sont connus, le rendement se calcule par :Rendement =(nA/nB)*100.

Lorsque la masse mA de l’échantillon initial et la masse mB de l’échantillon obtenu après purification sont connues, le rendement se calcule par : Rendement =(mA/mB)*100.

Aussi, il est à noter que les quantités de matières  et  peuvent être calculées de plusieurs différentes manières.

En premier, vous pouvez faire : n=m/M. Avec : m = masse de l’échantillon et M = masse molaire de l’échantillon. En second vous pouvez aussi faire : n= (masse volumique*volume prélevé/masse molaire de l’échantillon).

Par une substitution de ces formules dans la formule principale du rendement de purification, le rendement peut se trouver d’autres formules. Les résultats finaux ne changent guère.

D’une manière générale, il faut procéder à une purification de protéine afin d’obtenir une protéine plus ou moins pure. Néanmoins, il existe un écart de masse ou de quantité de matières entre la protéine de départ et celle purifiée. Cet écart, appelé rendement de purification, se calcule par un rapport de la quantité finale sur la quantité récupérée.

Quelques techniques de la purification de protéine

le rendement de purification

Il existe plusieurs techniques pour procéder à une purification.

Il s’agit de la purification par déplétion, purification par chromatographie préparative et la purification par électrophorèse séparative.

Pour ce qui concerne la purification par déplétion, il consiste à l’élimination des composés déchets, soit par précipitation, soit par adsorption, soit par affinité, etc.

La purification par chromatographie préparative quant à elle, inclut la chromatographie à échange d’ions. Il en est de même pour l’élution/décrochage, la chromatographie d’affinité, la chromatographie par filtration sur gel et la chromatographie hydrophobe.

La purification par électrophorèse séparative consiste à séparer les débris cellulaires par migration électronique des ions anions et cations d’autres éléments d’un champ électrique.

Pour aller plus loin

En chimie ou en biochimie, la purification des protéines est un ensemble de plusieurs transformations. Le but de ces transformations est de dissocier plusieurs protéines par un mélange de cellules et d’autres matrices ou particules.

Les étapes de purification sont entre autres la diminution de la solution complexe de départ, l’extraction des débris cellulaires, la suppression du matériel génétique, le tri des protéines, etc.

Néanmoins, il est quasiment impossible de récupérer une protéine à l’état pur. La quantité de masse du produit obtenu en fin de purification est toujours supérieure à celle de protéine pure qu’elle contient. Ainsi, une mesure de pureté de protéine d’intérêt est effectuée en fin d’opération : c’est le rendement de purification.

Alors, le rendement de purification est le rapport de la valeur quantité de protéine mesurée après purification sur celle mesurée avant l’opération : (quantité finale/quantité initiale). Il peut être exprimé en pourcentage en le multipliant par 100, soit rendement = (quantité finale/quantité initiale) * 100.

Voilà ! Vous connaissez désormais ce qu’il faut faire pour calculer le rendement de purification. En cas de doutes, n’hésitez pas à vous rapprocher d’une personne qui pourrait bien vous aider.

ARTICLES LIÉS